I 01 I
I 02
 
 
• Sculptures
• Peintures
• Photographies
• Serigraphies
• Design
• Collages
• Dessins
• Gravures
• Performance
• Installations
• Couture
02. L'Incroyable Alphabet
 
download PDF
  • L'incroyable Alphabet - volet 5
    tissus, fermetures à glissières
    3 m x 3 m

  • L'incroyable Alphabet - volet 1
    tissus, fermetures à glissières

  • L'incroyable Alphabet - volet 4
    tissus, fermetures à glissières

  • L'incroyable Alphabet - volet 2
    tissus, fermetures à glissières

  • L'incroyable Alphabet - volet 5
    avec visiteur enclenchant les nappes sonores

 




L’INCROYABLE ALPHABET est une fresque monumentale de 3m de haut sur 18m de long. L’œuvre se compose de 6 éléments dont 2 interactifs et fait appel à trois sens : la vue, le toucher et l’ouïe. Maud Louvrier Clerc a élaboré l’œuvre dans le cadre du projet CULTURE AU FUTUR, mis en place par la région des Pays de la Loire avec le concours de CreativeTech et pour laquelle elle a été lauréate pour collaborer avec l’entreprise Mulliez Flory et Polytech Angers.

L’artiste a élaboré l’œuvre à partir de ses questionnements ? Combien de personnes contribuent à la création d’un vêtement aujourd’hui ? Où sont-elles localisées ?  Quelles matières premières sont nécessaires à la confection d’un vêtement ? D’où proviennent-elles ? Que faire des déchets textiles, surplus ? Quelle innovation pour demain ?

Tels des volets de fenêtre, chaque élément de l’incroyable alphabet permet au public de pénétrer au cœur d’une grande maison, celle d’une entreprise de textile français et de découvrir ses vagues d’innovation successives.

Quatre volets de l’œuvre sont réalisés à partir des tissus, velcros, fermetures à glissière et boutons pressions couramment utilisés par l’entreprise. Chaque volet est un carré de 3m x 3m lui-même composé de 9 carrés de 1m x1m. Pour créer un dispositif interactif grand public, l’artiste a ajouté à deux volets des capteurs reliés à un micro-ordinateur pour déclencher suite à un contact physique une bande sonore et un ballet photographique.

Fruit des interviews de l’artiste avec les salariés de Mulliez Flory et de son inspiration, l’Incroyable Alphabet rend hommage aux 200 ans d’histoire de l’entreprise, incarne son présent mondialisé et dévoile son futur en valorisant les pratiques de développement durable dirigée vers l’économie circulaire.

L’originalité de l’œuvre tient au processus collaboratif mis en place grâce à CreativeTech par l’artiste Maud Louvrier Clerc avec Sébastien Lahaye du laboratoire Objets connectés à Polytech Angers et les différentes équipes de Mulliez Flory : chargée des stocks, coupeuse, piqueuse, prototypiste, responsable fournisseurs, acheteuse, codeuse, responsable des douanes, chef de produits, etc. L’artiste a aussi fait appel pour des rendus techniques à une deuxième entreprise du territoire des pays de Loire : Chromatic.

L’œuvre rend visible l’empreinte sociale de l’industrie textile et ses innovations successives. Maud Louvrier Clerc révèle ici l’extraordinaire complexité de la chaîne humaine nécessaires à la confection d’un vêtement jusqu’à son recyclage, permettant aujourd’hui la création d’une économie circulaire, innovante et responsable.

 

Descriptif synthétique pour chaque volet

Le 1er volet, carré de 9 châssis de 1 mètre carré, déploie 4 tissus bleus et 1 tissu blanc où sont cousues des fermetures éclairs bleus, rouges, et oranges qui se relient d’un châssis à l’autre, tantôt ouvertes, tantôt fermées.

Quelles sont les étapes de confection d’un vêtement ?

Le 1er volet trace un alphabet énigmatique de mouvements, croisements et connections symbolisant les différentes étapes de la confection du vêtement. Les fermetures éclairs se déploient dans un ballet vertical telles les pluies venant gorgées la Sèvre nantaise qui coule au pied du Longeron d’où les turbines hydrauliques qui alimentaient les métiers à tisser puisaient leurs énergies renouvelables au 18ème siècle (1ère colonne). Puis elles se multiplient au 19ème et au 20ème siècle un savoir-faire disparaît est est en partie réorienté vers l’ingénierie logistique (2ème colonne). Enfin le début du 21ème siècle est marqué par la montée en puissance de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises et les fermetures éclairs prennent alors la forme de racines qui permettent le développement durable d’un nouvel arbre : celui de l’économie circulaire. La sobriété heureuse est symbolisée par la blancheur du tissu, chaque innovation responsable étant une nouvelle page blanche à écrire.

 

Le volet 2, carré de 9 châssis de 1 mètre carré, déploie sur 3 tissus rouges à la vertical le nom des 354 salariés de Mulliez Flory, localisés en France et en Tunisie et à l'horizontal, le nom des pays d'où sont importées les matières premières nécessaires à la confection d’un vêtement (tissus etc) dans le sens classique de lecture et les pays où l'entreprise exporte ses vêtements dont la lecture du mot du pays de droite à gauche comme en langue arabe (exemple adanac pour canada)

Quelle est le visage de la mondialisation textile aujourd’hui ?

Le 2ème er volet rend tout d’abord hommage aux métiers historiques de Mulliez Flory, le tissage. En effet le nom des salariés représente le fil de chaîne et le nom de pays des import-export est le fil de trame. Les navettes des métiers à tisser de jadis ont en effet été remplacée par les navettes de la mondialisation. Le rouge est un clin d’œil à la couleur du logo de l’entreprise. Ce volet est interactif. Le public est invité à toucher le tissu, c’est-à-dire à entrer en quelque sorte en contact avec les salariés qui fabriquent les vêtements. Loin de l’anonymat qui a parfois fait oublier la valeur du travail derrière la recherche d’un prix toujours plus bas, l’artiste souhaite revaloriser le travail ces hommes et ces femmes qui se cachent derrière chacun de nos vêtements.

 

Le volet 3 présente un carré de 1 mètre carré, où se déploie les photographies des mains des salariés de Mulliez Flory, dont l’affichage répond aux touchers des visiteurs du volet 2.

Combien de personnes se cachent derrière un vêtement ?

Le 3ème er volet rend compte de la chaîne humaine, qui passe par une main saisissant son téléphone pour prendre un rendez-vous client, appeler un fournisseur, passer un ordre d’achat, une main pianotant sur un clavier d’ordinateur pour valider une commande, prototyper un modèle… mais aussi d’une main coupant un tissu, piquant une fermeture éclair, emballant un vêtement… L’action du spectateur sur ce volet créé une composition aléatoire d’un ensemble de photos, dévoilement de la Manufacture en action. Y’a-t-il une main plus importante qu’une autre ? Le succès ne réside-t-il pas dans une simple coordination de tous ?

 

Le volet 4, carré de 9 châssis de 1 mètre carré, présente sur 2 tissus bleus des inscriptions blanches en ligne et colonnes.

Comment s’articule la collaboration dans nos entreprises aujourd’hui ?

Reprenant le motif en armure traditionnel du choletais, sont inscrits en vertical pour le fil de chaîne, un lexique de l’univers du vêtement et de la confection cocréé à la demande de l’artiste par un groupe de salariés de Mulliez Flory via un document partagé. Comme nouvelle Matrix, la collaboration devient le nouveau fil de chaîne… A l'horizontal, pour le fil de trame, les codes des matières premières B0053 JHV, 53 indique ici par exemple la couleur du tissu, JHV un jaune haute visibilité (soit fluo) etc

Les deux bleus symbolisent le double territoire de l’entreprise aujourd’hui, en France pour la partie siège et prototypage et en Tunisie pour la partie production.

 

Le volet 5, carré de 9 châssis de 1 mètre carré, présente sur 1 tissu jaune fluo des fermetures à glissière bleues. Il est interactif et déclenche le volet 6.

Qui est le chef d’orchestre du développement durable ?

Ce volet est interactif. L’ouverture des fermetures à glissière déclenche une bande sonore pour un temps donné et réciproquement pour leur fermeture. Le spectateur a l’occasion de devenir chef d’orchestre afin de composer sa propre partition. En effet, 17 fermetures à glissière sont reliées à des nappes sonores qui vont débuter ou s’interrompre fonction de l’action du public. Ce volet illustre qu’à chacun de nos actes d’achats et à commencer par nos vêtements, nous pouvons devenir acteurs du développement durable : du choix d’un tissu issu de l’agriculture biologique, à celui du type de matière peut être en lien avec la consommation d’eau nécessaire à sa croissance (par exemple lin versus coton), mais aussi de la manière dont il a été fabriqué c’est à dire les conditions de travail des salariés etc

 

Le volet 6 est une bande sonore déclenchée par l’action du public sur le volet 5. Le bruit des machines à coudre, camions et téléphones… se mêlent à celui de la Sèvre nantaise et des oiseaux, pour une nouvelle alliance.